Equipement nécessaire

Pour venir au cours, vous aurez besoin d'un équipement de base obligatoire :

  • Un pantalon de toile noire (*)
  • Un t-shirt (*)
  • Des chaussures propres
  • Des gants de grappeling
  • Des protections pour les parties génitales, bras, tibias, et les dents
  • Un bâton en rotin ou en mousse
  • Un couteau en acier non tranchant (*)

Et d'un équipement conseillé

  • Un plastron
  • Un casque de protection

Nos cours sont accessibles à tous les détenteurs d’un certificat de bonne vie et mœurs ainsi et surtout aux professionnels, aussi aux adolescents à partir de 16 ans avec autorisation des parents

(*) En vente au club

Self-Defense : Krav-Maga (Fontaine l'Evêque)

 

 

 

Le Close combat israélien (Krav-Maga / Kapap / Hagana Azmit), c'est quoi?

C'est du close combat utilisé par des militaires israéliens et notre méthode est une version non commerciale; Ce sont des techniques très simples et expéditives, pour venir en aide aux civils ainsi qu'aux hommes de terrain confrontés quotidiennement à la violence urbaine, aux interventions policières dans des situations difficiles.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter au 0479/653114

Le Kapap, Krav-Maga, l' Israeli Close Combat : des méthodes venues d’Israël

On considère souvent que nos sociétés modernes sont plus dangereuses qu'autrefois. Pour certains, il est aujourd'hui plus risqué de se balader en pleine nuit dans les rues d'une grande ville qu'il y a quelques décennies. Selon ces mêmes personnes, on pouvait y déambuler sans craindre d'être agressé. Pour ceux qui partagent cette version et ceux qui souhaitent trouver une parade lors d'une attaque, les arts martiaux peuvent constituer une bonne solution. Des techniques de self-défense sont proposées depuis plusieurs années. Parmi elles, on peut citer le kapap, méthode de self-défense venue d'Israël, tiré de l'acronyme Krav panim signifiant " combat face à face".

Le kapap était,à l'origine, une méthode de combat utilisée par les forces spéciales israéliennes, créée par les britanniques en 1941. Le kapap survécut au départ des britanniques et les unités d'élite du pays utilisèrent encore la méthode après la proclamation de l'état d'Israël. Le kapap était, à ses origines, constitué d'un entraînement physique, d'un entraînement à l'utilisation des explosifs, à la communication radio et aussi, à l'apprentissage de langues étrangères.

Le combat à mains nues était quant à lui issu d'un mélange de différentes techniques comme la boxe, la lutte gréco-romaine et des techniques utilisant le couteau et le bâton. Aujourd'hui, l'association internationale du kapap propose des stages et des cours pour apprendre les techniques du kapap en tant que méthode de self-défense. Il s'agit, pour les particuliers, d'apprendre à se défendre contre une attaque et éviter les blessures. Pour cela, le kapap utilise une grande variété de parades permettant de se défendre lorsqu'on est assis, debout ou couché. Cette méthode s'adresse aussi bien aux hommes qu'aux femmes désirant se protéger de situations dangereuses.

Le kapap s'adresse aussi aux forces de l'ordre ou les vigiles qui souhaitent acquérir une technique efficace contre les éventuels agresseurs.

Livre de Close Combat Israélien (KAPAP) écrit par Noah Gross (ACT Israel)

La méthode du kapap se répartit selon trois axes de travail: le combat au "corps à corps"("hand to hand"), le combat armé ("armed combat") et le combat psychologique ("combat conditionning"). Le hand to hand permet de faire face à une situation où l'agresseur s'oppose à la réaction de l'agressé qui doit connaître les bonnes parades.

L'armée de combat incorpore des armes: couteau, bâton, armes à feu. Il s'agit ici, pour l'agressé, de savoir comment réagir face à un agresseur armé. Le kapap permet donc de faire face à des situations dangereuses en évitant de prendre des coups et en neutralisant son adversaire.

Copyright © 2010 Sports Concept - Daniel Quarta. - Created by BOREUX Informatique                               Powered by Joomla - Template designed by Towfiq I.